Chape fluide ciment


Pourquoi choisir une chape fluide ciment

La garantie d'un produit fiable et efficace

La chape fluide ciment est régulièrement utilisée sur chantier en couplage avec une solution de sols chauffants ou réversibles pour plusieurs raisons :

  • atteindre les niveaux d’exigence de la RT 2012,
  • construction BBC,
  • choix d’un meilleur rendement et confort thermique du sol par les utilisateurs du bien.

La chape fluide ciment est le compromis idéal entre un rendement efficace du plancher chauffant et une inertie permettant de garantir le confort d’été, pour plusieurs raisons :

  • meilleur enrobage des tuyaux ou câble du fait de la fluidité du produit,
  • très bonne conductivité thermique ≥ 1,2 W/m.K,
  • une épaisseur garantissant l’inertie suffisante pour le confort d’été.
  • La chape fluide ciment est compatible avec tous les types de planchers chauffants.


    Demander un devis
  1. Bande compressible
  2. Carrelage
  3. Mortier colle Cegecol ou équivalent
  4. Chape liquide ciment
  5. Isolant
  6. Cable chauffant (système eau chaude)
  7. Dalle avec ou sans chape de ravoirage

Dans quels cas utiliser la chape fluide ciment

La chape fluide ciment est régulièrement utilisée sur chantier en couplage avec une solution de sols chauffants ou réversibles pour plusieurs raisons :

  • chapes adhérentes (mises en oeuvre directement sur le sol support),
  • chapes désolidarisées (coulées sur une feuille de polyane, ce qui permet à la chape de ne pas subir les mêmes efforts que son support),
  • choix d’un meilleur rendement et confort thermique du sol par les utilisateurs du bien.
  • chapes flottantes (séparées du sol support par une sous-couche de 2,5 à 5 mm d’épaisseur) sur isolant thermique et/ou acoustique,
  • chapes sur planchers chauffants (eau chaude basse température, réversibles à eau basse température, rayonnants électriques),
  • réhabilitation de planchers.

    Avantages

    • Facile et rapide à mettre en oeuvre (100 m²/heure), elle nécessite moins d’heures de main-d’oeuvre que les chapes traditionnelles,
    • Parfaitement plane dès le coulage, elle permet de poser le revêtement de sol sans ragréage,
    • Sa fluidité, qui permet un bon enrobage des tuyaux et des câbles, associée à sa très bonne conductivité thermique (≥ 1,2 W/m.K) offrent un rendement maximal des sols chauffants,
    • La chaque que nous utilisons est compatible avec tous les types de revêtements de sol.

      Particularité de la chape fluide base ciment

      Beaucoup moins sensible à l’humidité ambiante que la chape anhydrite, la chape ciment sèche plus rapidement quelles que soient les conditions atmosphériques ; le chantier est en général circulable après 24 heures et le revêtement de sol peut être posé après 14 jours.

      Chape renforcée anti-fissuration

      La chape peut être renforcée par des fibres métalliques ou synthétiques. L’utilisation d’une chape fibrée est indispensable dans le cadre d’une pose sur isolant de classe SC2, sur planchers chauffants, ainsi que dans les locaux P4.

      En bref : Chape fluide Ciment

      Description : la chape est un mortier fluide à base de ciment, sable, adjuvant et super plastifiant pour la réalisation de chape autonivelante avec adjonction de fibres pour les planchers chauffants.

      La chape fluide ciment, aussi appelée chape liquide, est une couche de mortier à base de ciment ou anhydrite. La chape est l’un des éléments composant le sol. Elle est mise en oeuvre sur la structure portante des sols, à l’intérieur des bâtiments neufs ou en cours de rénovation. Elle est spécialement conçue pour la mise à niveau des sols, afin d’obtenir une planéité et une horizontalité parfaites, avant la pose du revêtement.

      Un sol est composé de plusieurs éléments :

      - la structure portante (dalle en béton, chape asphalte, supports en bois, etc.),
      - les gaines de chauffage, d’électricité, les canalisations de plomberie, etc.,
      - le ravoirage,
      - les isolants acoustiques et/ou thermiques,
      - le réseau de tubes, en cas de pose d’un plancher chauffant,
      - la chape fluide,
      - la colle, en cas de pose d’un revêtement collé,
      - le revêtement de sol (carrelage petit ou grand format, parquet, linoléum, moquette, jonc de mer, peinture, résine, etc.).